Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Success Story: Reconstruction d’un séminaire dévasté

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Congo 02/2019
 

Heureusement, aucun des 77 séminaristes de l’époque, qui étaient originaires de sept diocèses différents, de la République démocratique du Congo n’a été blessé. En effet, il était à prévoir que la situation deviendrait de plus en plus dangereuse, si bien que les séminaristes ont été envoyés dans des familles d’accueil de la paroisse. Au départ, ils n’étaient censés y trouver refuge que pour quelques jours. Cela s’est transformé en trois semaines jusqu’à ce qu’ils puissent enfin être évacués et emmenés ailleurs pour être en sécurité. Hélas, leur séminaire avait été totalement détruit.

Nos bienfaiteurs ont contribué à hauteur de 40.000 euros à la reconstruction du séminaire de Malole, dans le Kasaï-Central, et à ce que les futurs prêtres puissent poursuivre leur formation. La nouvelle consécration du bâtiment a été une grande joie pour tous.

L’abbé Richard Kitengie, le recteur, nous écrit : « Au nom de toute la communauté du Grand séminaire de Malole, je tiens à vous exprimer toute ma gratitude. Merci, du fond du cœur, pour votre générosité et votre compassion. Cela nous encourage et nous donne la force de repartir de zéro ».

Plus

Unsere Wohltäter haben mit 40.000 Euro dazu beigetragen, dass das Seminar in Malole wieder instandgesetzt werden konnte und die zukünftigen Priester ihre Ausbildung fortsetzen können. Die Wiedereinweihung des Gebäudes war für alle eine große Freude.

Abbé Richard Kitengie, der Rektor, schreibt uns : „Im Namen der ganzen Gemeinschaft des Großseminars von Malole möchte ich Ihnen meine ganze Dankbarkeit ausdrücken. Von ganzem Herzen Dank, dass Sie mit uns geteilt und Mitgefühl gehabt haben. Dies ermutigt uns und gibt uns die Kraft, um wieder neu zu beginnen.“