Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Aide à 70 sœurs

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Kazakhstan 06/2019
 

Aide à 70 sœurs de l’archidiocèse de la Très Sainte Vierge Marie d’Astana
Avec une superficie de 576.000 kilomètres carrés, l’archidiocèse de la Très Sainte Vierge Marie, basé à Astana, est plus grand que l’Espagne. Les catholiques n’y représentent qu’une infime minorité. Les longues distances rendent la pastorale difficile. Les 40 prêtres qui travaillent dans l’archidiocèse sont assistés par 70 religieuses de différentes congrégations. Elles font la catéchèse aux enfants, adolescents et adultes et les préparent à recevoir les sacrements, elles organisent des retraites, des camps de vacances, des rencontres de jeunes, et s’occupent des personnes âgées, des malades, des personnes isolées et des nécessiteux. 

Les Vincentines, Soeurs de Saint Vincent de Paul, qui ont une maison à Shortandy, rendent par exemple visite aux personnes ayant besoin de leur aide dans différents villages situés dans un rayon de 80 kilomètres.

À Makinsk, d’autres sœurs organisent une soupe populaire où 40 familles reçoivent chaque jour un repas chaud. 25 enfants viennent voir les sœurs tous les jours pour jouer, bricoler, et participer à la catéchèse.

Les sœurs de la Congrégation de la Miséricorde Divine accompagnent les prêtres lorsqu’ils se rendent dans les villages. Elles ont par ailleurs accueilli chez elles huit jeunes filles qui étudient dans la ville de Petropavlovsk. Non seulement elles les hébergent, mais elles s’en occupent aussi, répondent à leurs questions sur la foi, et prient avec elles. Une fois par mois, les sœurs organisent une rencontre de jeunes avec les prêtres.

Plus

AED/ACN soutient les sœurs chaque année. Mgr Tomasz Tomasz Peta, archevêque, nous écrit : « Les religieux sont unis à Dieu et demeurent indissociablement unis aux hommes. Ils vivent pour le bien des êtres humains et agissent comme leurs représentants. Ils partagent les conditions de vie des laïcs afin de comprendre leurs besoins et de se tourner vers Dieu en leur nom. Les religieux vivent leur vie avec tous ceux qui doivent préparer leur repas, cultiver leur jardin, aller au marché et travailler de leurs mains, ils doivent chauffer leurs monastères en hiver et nourrir et fortifier leur vie spirituelle et leurs connaissances en lisant de la littérature spirituelle. Comme l’Église est séparée de l’État, les religieux vivent de la générosité et des dons des fidèles. Votre aide financière les libère en partie de ces soucis, afin qu’ils puissent se consacrer entièrement à leur vocation ».

Nous aimerions donc soutenir cette année encore les 70 religieuses qui rendent un précieux service dans l’archidiocèse, en leur accordant une aide à la subsistance d’un montant total de 35.500 euros.