Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Success Story: Aide aux traumatisés et aux réfugiés

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Philippines 04/2019
 

Environ 80 % de la population des Philippines est catholique. Cependant, un nombre relativement important de musulmans vivent dans le sud de l’archipel de Mindanao. Les groupes terroristes islamistes veulent y établir « l’État islamique de Mindanao ». En mai 2017, plusieurs centaines de militants islamistes ont totalement détruit la ville de Marawi, qui était en fait un centre de la foi musulmane : ils ont tué des gens, gravement endommagé la cathédrale catholique Sainte-Marie et pris de nombreuses personnes en otage. La plupart des otages étaient chrétiens. Les terroristes voulaient manifestement aussi prendre en otage l’évêque de Marawi, Mgr Edwin de la Peña, qui n’était cependant pas dans le centre-ville à ce moment-là. À sa place, ils ont capturé le vicaire général, Teresito Suganob, ainsi que d’autres fidèles. Mais les islamistes ont aussi pris en otage des musulmans qu’ils accusaient de collaborer avec les chrétiens.

Les djihadistes ont infligé leur violence à Marawi pendant cinq mois. Même si la ville a finalement été libérée par une intervention militaire de l’armée gouvernementale, les bombardements ont tout de même causé d’autres dégâts. Des dizaines de milliers d’habitants ont fui la ville. La plupart vivent encore actuellement dans des tentes ou sont restés chez des parents. Lors du conflit, AED/ACN fournissait déjà une aide d’urgence aux réfugiés. Il s’agit désormais d’accompagner les personnes traumatisées. AED/ACN soutient donc un projet diocésain d’assistance à 200 hommes, femmes et enfants ayant été retenus en captivité pendant des mois et ayant subi des souffrances physiques et psychologiques. Parmi les victimes se trouvent des femmes et parfois de très jeunes filles qui ont été violées. Les soins sont offerts aux chrétiens ainsi qu’aux musulmans. Grâce à l’aide de nos bienfaiteurs, ce projet a été soutenu à hauteur de 15.000 euros.

Plus

Une autre initiative de l’Église locale est le projet « Jeunesse pour la Paix (Youth for Peace) ». 184 étudiants chrétiens et musulmans visitent des camps de réfugiés où continuent de vivre des dizaines de milliers de personnes ayant fui la ville. Les étudiants aident les réfugiés indépendamment de leur appartenance religieuse et veulent témoigner du fait que la coexistence pacifique sera à nouveau possible après les terribles événements de 2017. Pour l’évêque de Marawi, Mgr Edwin de la Peña, le dialogue et la reconstruction d’une coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans sont prioritaires. AED/ACN a soutenu ce projet à hauteur de 60.000 euros.