Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

une conférence œcuménique à Moscou

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Russie 03/2019
 

Les maladies mentales sont en hausse partout dans le monde et ont désormais dépassé en nombre le cancer et les maladies cardiovasculaires. Représentant 13 % de toutes les maladies, elles occupent la première place. On parle souvent d’une « épidémie mondiale ».

Cette évolution est également un défi pour la pastorale.  Les experts catholiques et orthodoxes et les représentants ecclésiaux se sont donc rencontrés à Moscou en novembre 2018 pour partager leurs expériences et trouver les moyens de mieux s’occuper pastoralement des malades mentaux et de leurs proches. Les participants venaient de Russie, d’Allemagne, de Grèce, des États-Unis, d’Espagne et de plusieurs pays d’Europe orientale.

Les questions abordées étaient par exemple : « Quelles idées religieuses peuvent avoir un impact positif ou négatif sur la maladie mentale ? », « Quel rôle les sacrements de la confession, de la communion et de l’extrême-onction jouent-ils pour les malades mentaux ? », « Quelle aide pastorale proposer aux personnes aux idées suicidaires ? », « Quelles formes de psychothérapie peuvent ne pas être compatibles avec la foi chrétienne ? », « À quoi peut ressembler une collaboration fructueuse entre les médecins et les prêtres ? », « Comment faire la distinction entre les phénomènes de possession et la maladie mentale ? ». La question de l’amélioration de l’enseignement des prêtres et des séminaristes dans le domaine de la pastorale psychiatrique a également joué un rôle majeur.

Plus

Comme d’autres initiatives auxquelles les Églises catholique et orthodoxe collaborent main dans la main en Russie, cette conférence a également été le fruit d’un groupe de travail orthodoxe et catholique initié par AED/ACN. L’Œuvre d'entraide, qui est engagée depuis plus d’un quart de siècle dans le dialogue entre orthodoxes et catholiques, avait recherché des formes nouvelles et approfondies de coopération œcuménique à la suite de la réunion historique entre le pape François et le patriarche Cyrille en février 2016. Le groupe de travail, mis en place pour atteindre cet objectif, a déjà organisé plusieurs manifestations portant sur différents sujets, par exemple sur le thème de la pastorale des malades mentaux ainsi que sur la protection de la vie et la pastorale des toxicomanes. L’objectif de ces initiatives est d’une part que les chrétiens catholiques et orthodoxes trouvent ensemble des solutions aux défis pressants de notre époque et unissent ainsi leurs forces pour pouvoir agir plus efficacement et aider les gens concrètement, et d’autre part d’envoyer un signal fort de fraternité entre les Églises. AED/ACN a soutenu la conférence de Moscou à hauteur de 14.000 euros.