Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Aide à la rénovation de l’église à Magadan

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Russie 06/2019
 

La ville de Magadan, en Sibérie orientale, a été construite en 1929 pour servir de camp de travail. À l’époque soviétique, elle était le principal site du système de camps de la Kolyma et la porte d’entrée de centaines de milliers de personnes bannies. Jusqu’en 1991, la région était une zone d’exclusion militaire. Aujourd’hui, Magadan compte environ 96.000 habitants. Il y a environ 6.000 kilomètres entre Magadan et Moscou. Le décalage horaire est de huit heures !

La paroisse catholique de la Nativité ä Magadan a été fondée en 1990, avant même la fin de l’Union soviétique. Elle a été l’une des premières paroisses catholiques de l’Extrême-Orient russe. Au début, les fidèles se réunissaient dans un appartement privé. L’église paroissiale a été achevée en 2002.

Depuis 1994, le Père Michael Shields, prêtre de la Congrégation des Frères du Cœur de Jésus, originaire d’Alaska, est le curé de cette paroisse extrêmement active. La catéchèse est proposée à tous les âges, en particulier aux enfants et adolescents qui sont l’avenir de l’Église. Les enfants passent beaucoup de temps à l’église car le climat est rude et sévère et ils ne peuvent pas beaucoup jouer dehors. Les religieuses polonaises de la Congrégation de la Miséricorde Divine s’occupent de groupes d’enfants et d’adolescents et organisent pour les enfants des camps de vacances religieuses, les « vacances avec Dieu », pendant toutes les vacances scolaires. Il y a aussi un important groupe de prière qui se réunit principalement pour prier le chapelet.

Plus

Le Père Michael a également lancé un programme pour aider les femmes enceintes et les jeunes filles en situation de conflit à garder leur bébé et à ne pas l’abandonner. À ce jour, plus de 100 enfants ont ainsi pu être sauvés. Les femmes qui ont avorté et cherchent maintenant la guérison intérieure et la réconciliation sont également prises en charge. Les femmes viennent même d’autres villes pour obtenir de l’aide. Les personnes ayant des problèmes de toxicomanie reçoivent aussi des soins pastoraux et thérapeutiques, en particulier les toxicomanes et les alcooliques. Bon nombre d’anciens toxicomanes sont devenus des paroissiens actifs.

Le Père Michael s’occupe par ailleurs d’anciens prisonniers du goulag et a publié un livre en russe avec les témoignages de ce qu’ils avaient vécu. Pour bon nombre de ces personnes maintenant âgées, c’était la première fois qu’elles parlaient de leur sort. Même leurs familles n’en connaissaient souvent presque rien.

Après presque 20 ans, certaines rénovations sont maintenant nécessaires dans l’église paroissiale de la naissance du Christ. AED/ACN a promis une aide de 30.000 Euros.