Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Travaux de rénovation au Séminaire Saint Augustin

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Zambie 06/2019
 

La Zambie, pays enclavé d’Afrique australe, est l’un des pays africains les plus stables. Les chrétiens, qui sont près de 90 % de la population, constituent la majorité des quelque 17 millions d’habitants. Il n’y a toutefois qu’environ 20 % de catholiques. La plupart des chrétiens sont membres de diverses communautés protestantes.

L’Église catholique fait face à des défis majeurs : alors que la vie ecclésiale était autrefois principalement soutenue par des missionnaires étrangers qui recevaient un soutien matériel de leur pays d’origine, ce sont aujourd’hui de plus en plus souvent des évêques et des prêtres autochtones qui assument les responsabilités. L’infrastructure est mauvaise à maints endroits. Les paroisses s’étendent sur de vastes territoires et les fidèles sont largement éparpillés, si bien qu’il faut davantage de prêtres pour les prendre en charge. Parallèlement à cela, les sectes font un prosélytisme actif et attirent beaucoup de monde par des messages de salut faciles. Elles promettent le succès, la richesse et la santé, ce qui leur permet même de débaucher des catholiques. Elles y parviennent surtout lorsqu’en raison du manque de moyens et des longues distances, la prise en charge pastorale n’est pas assez forte pour que les gens puissent vraiment s’enraciner et se sentir chez eux dans l’Église.

Plus

En Zambie, l’Église a donc surtout besoin de plus de prêtres. Mais pour pouvoir former des prêtres, il faut aussi remplir certaines conditions. Au séminaire Saint Augustin de Kabwe, près de 90 jeunes hommes se préparent à être ordonnés prêtres. Cependant, le bâtiment, qui remonte aux années 1950, avait un besoin urgent de rénovation depuis déjà des années. Il y avait des fissures dans les murs, des tuiles tombaient de la toiture, le plafond s’effritait et les canalisations étaient délabrées – tout cela rendait la vie difficile et parfois même dangereuse. Ce sont surtout les toilettes qui avaient un besoin urgent de rénovation. Grâce à l’aide de nos bienfaiteurs qui ont fait don de 14.900 euros, les salles de bain ont été rénovées et la tuyauterie a été remplacée. Les séminaristes remercient du fond du cœur tous ceux qui ont offert leur aide.