Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)
  • Père Martin Barta, Assistant spirituel international de 'Àide à l`Église en détresse (AED/ACN)Photo: Àide à l`Église en détresse (AED/ACN)
  • BRÉSIL - Prélature d'Itacoatiara - UricuritubaMgr Don José Ionilton Lisboa de Oliveira, SDV, avec des croyants dans une photo de groupe. Les enfants tiennent la "bannière de remerciement".Photo: Àide à l`Église en détresse (AED/ACN)
  • MADAGASCAR - Aide à la vie des Clarisses à l'Hermitage Sainte Claire, Antsirabe : Les Clarisses prient dans leur chapelle.Photo: Àide à l`Église en détresse (AED/ACN)
  • COLOMBIE Services religieux pour les prêtres, célébration de la Sainte Messe dans la paroisse de Santa Teresita del Nino Jesus.Photo: Àide à l`Église en détresse (AED/ACN)

L’Aide à l’Église en Détresse lance la « Journée des bienfaiteurs »

Des messes pour les bienfaiteurs seront célébrées dans le monde entier le jour de la fête du Sacré-Cœur de Jésus

La fondation pontificale internationale de bienfaisance Aide à l’Église en Détresse(AED) met en place une « Journée des bienfaiteurs ». Celle-ci aura lieu chaque année en la fête du Sacré-Cœur de Jésus. Pour 2021, ce sera le vendredi 11 juin. Ce jour-là, les partenaires de projets de « l’Aide à l’Église en Détresse » célébreront des messes aux intentions des bienfaiteurs des 23 bureaux nationaux de la fondation.

« Même si la plupart d’entre vous [les bienfaiteurs] souhaitent rester anonymes et n’attendent pas de remerciements, il est très important pour nous et pour nos frères en détresse de vous exprimer personnellement notre gratitude », écrit le Père Martin Barta, assistant ecclésiastique du bureau International de l’AED, dans une lettre adressée à tous les donateurs de la fondation pontificale. « Pour cette Journée des bienfaiteurs, nous avons choisi la fête du Sacré-Cœur de Jésus, car votre générosité trouve son origine et sa force dans l’imitation de l’Amour miséricordieux du Cœur de Dieu ».

Au total, plus de 365.000 bienfaiteurs ont activement soutenu l’AED en 2020 depuis ses 23 bureaux nationaux. L’œuvre ne bénéficie pas d’argent public ni d’impôt ecclésiastique, et ne finance son travail que grâce aux dons. Le nombre de bienfaiteurs a augmenté de 8% en 2020 par rapport à 2019. Cela a permis à l’AED de maintenir et même d’intensifier son aide aux chrétiens en détresse et dans le besoin dans 138 pays, y compris pendant la période de pandémie.

Cependant, depuis sa création, l'AED ne se considère pas seulement comme une organisation qui collecte des dons, mais aussi comme une communauté de prière. Cette solidarité se manifeste également lors de la « Journée des bienfaiteurs » : « Eucharistie signifie action de grâce. C’est pourquoi d’innombrables évêques, directeurs de séminaires, communautés religieuses et prêtres d’Afrique, d’Asie, d’Europe orientale et d’Amérique latine se sont engagés à prier spécialement pour les bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détressele jour dela fête du Sacré-Cœur de Jésus, et à célébrer la messe pour eux », explique le Père Martin Barta.

L’un d’entre eux est Mgr Zenildo Luiz Pereira da Silva, évêque de Borba, en Amazonie brésilienne. Il écrit : « En cette journée des bienfaiteurs, deux sentiments prédominent parmi nous : la gratitude et l'engagement. Merci pour tout le soutien que nous avons reçu. Sans l’AED, nous ne pourrions pas faire notre travail d’évangélisation. Et ce jour-là, nous nous sentons également engagés à prier pour les bienfaiteurs qui sèment la paix et la solidarité ».

Le vicaire apostolique de San Andrés y Providencia, Mgr Jaime Uriel Sanabria Arias, nous écrit de Colombie. La région dont il a la charge commence tout juste à se remettre des dégâts provoqués par les ouragans qui ont frappé les îles en novembre 2020. « L’AED a exprimé sa solidarité par sa présence, alors qu’il n’y avait guère de possibilité de se rendre dans notre région. Vivre la présence de l’Église universelle dans les moments difficiles est une expérience transformatrice, car cela nous permet de ressentir la proximité, la sollicitude et la charité de notre Mère l’Église », écrit l’évêque. « Chers bienfaiteurs, votre aide à tous nous a permis de soutenir les prêtres qui, à leur tour, ont soutenu la foi des communautés chrétiennes, notamment pour qu'elles ne manquent pas du pain eucharistique. De plus, grâce à votre aide, nous réparons les locaux détruits par l’ouragan, tels que les églises et les maisons paroissiales, des lieux précieux pour notre travail d’évangélisation. Soyez assurés, chers bienfaiteurs, que votre générosité a porté ses fruits. Notre vicariat priera pour vous le 11 juin et célèbrera tout spécialement pour vous l’Eucharistie ».

Les Clarisses d’Antsirabe, à Madagascar, nous ont envoyé une lettre de remerciement très touchante : « À l’occasion de la Journée des bienfaiteurs, nous tenons à vous exprimer nos sincères remerciements pour l’aide qui a changé nos vies. En 2018, alors que nous étions vraiment en difficulté financière, nous ne pouvions même pas payer notre électricité ni notre nourriture. Vous avez été notre salut, comme un véritable ami vers qui se tourner en cas d’urgence ! En 2020 et en 2021, vous avez accompli des miracles dans nos vies en nous mettant sur la voie de l’autofinancement. Votre contribution à la construction de notre centre spirituel est extrêmement importante pour notre avenir. L’argent provenant des hôtes qui utilisent le centre nous aide à payer une partie de nos frais du quotidien. Vous nous avez aidées à ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire. Grâce à vous, nous allons vers un avenir plus sûr ».