Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

La Syrie : un pays entre désolation et espoir

Le patriarche émérite Gregorios III Laham de Damas vient en Suisse à l'invitation de «L'Aide à l'Église en détresse (ACN)» pour la RedWeek. Il célébrera des services divins dans la ville de Berne le week-end des 12 et 13 novembre. Pendant 17 ans, il a été responsable du sort de l'Église gréco-catholique melkite en Syrie. Il rend compte dans diverses paroisses suisses de la situation actuelle des chrétiens en Syrie déchirée par la guerre.

Le conflit armé qui a éclaté en Syrie début 2011 a provoqué une grave crise humanitaire et infligé des souffrances indicibles à la population syrienne. Jusqu'à présent, selon les sources, entre 350 000 et 500 000 personnes ont été tuées et un million et demi à deux millions de personnes ont été blessées. Dans la zone de guerre, 14 millions de personnes dépendent de l'aide d'urgence, ce qui correspond à 50 % de la population syrienne. Pour pallier ce besoin, l’AED (ACN) a pu fournir plus de 45 millions de francs depuis le début des combats en 2011, soutenant ainsi environ 1 000 projets.

Un avenir incertain pour les chrétiens de Syrie
En raison de la guerre et de l'embargo, la Syrie souffre d'un déclin économique. Des enfants et des malades meurent faute de médicaments. L'AED fournit ainsi plus de 2,3 millions de francs pour la subsistance et les soins médicaux des familles nécessiteuses et déplacées dans plusieurs régions du pays, notamment à Alep et Homs.
Un autre problème grave dans le pays est la migration. Parmi le flot de migrants, il y a aussi des chrétiens syriens. S'ils étaient déjà minoritaires en Syrie avant la guerre, ils risquent de disparaître complètement du pays s'ils émigrent. Seul un tiers des chrétiens sont restés en Syrie. En raison de l'émigration de ces dernières années, la Syrie risque de devenir un pays sans productivité et sans main-d'œuvre.
Dans tout le Moyen-Orient, les chrétiens sont considérés comme un pont culturel entre l'Occident et l'Orient. Ils jouent un rôle crucial en tant qu'élément de paix au sein de la société syrienne. Lorsque les chrétiens disparaîtront, de nombreux nouveaux problèmes surgiront.

Aide spéciale pour les enfants et les jeunes
L'un des principaux objectifs de l'organisation humanitaire pour les prochains mois, est de soutenir les enfants et les jeunes, qui sont en fait l'avenir du pays. Mais le souci des parents pour l'avenir des enfants est souvent la raison pour laquelle de nombreuses familles chrétiennes émigrent. 25% des projets nouvellement approuvés par l'Aide à l’Église en Détresse (ACN) sont destinés aux jeunes. D'une part, l’AED a lancé plusieurs projets de bourses d'études parce que de nombreuses familles ont perdu leur maison et leur emploi, les laissant sans aucun moyen d'éduquer leurs enfants. En outre, l’organisation s'est engagée à aider à envoyer à l’école les enfants de 300 familles nécessiteuses de Damas, ainsi que les enfants malades et les orphelins.

Mot-clé : RedWeek
«L'Aide à l'Église en Détresse (ACN)» appelle, durant la période du 12 au 20 novembre 2022, à mettre l'accent sur les chrétiens opprimés et persécutés dans le monde entier. Afin de le mettre particulièrement en évidence en cette période sombre de l'année, des églises seront également éclairées en rouge à certains endroits. Mais il peut aussi y avoir d'autres formes de solidarité - comme par exemple à Berne - la présence d'un patriarche de Syrie.

Informations sur la Redweek

L'avenir du peuple syrien dépend aussi de vous. Merci de votre soutien !