Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)
  • (Image : «Aide à l'Église en détresse (ACN)»)
  • (Image : «Aide à l'Église en détresse (ACN)»)
  • [Translate to FR:]
    (Image : «Aide à l'Église en détresse (ACN)»)
  • (Image : «Aide à l'Église en détresse (ACN)»)
  • (Image : «Aide à l'Église en détresse (ACN)»)

Moïse en Zambie. L’histoire d’une nouvelle cathédrale inaugurée à Monze

Grâce à la générosité des bienfaiteurs de la Fondation internationale «Aide à l'Église en détresse (ACN)», les catholiques de Monze, en Zambie, disposent d’une nouvelle cathédrale pour mieux répondre à leurs besoins et promouvoir leur effort d’évangélisation.

Alors que les églises se ferment en Europe et dans d’autres parties du monde, la communauté catholique de Monze, dans le sud de la Zambie, a célébré la consécration d’une nouvelle cathédrale ce week-end. À l’instar du grand Moïse de l’Ancien Testament, Mgr Moses Hamungole, évêque de Monze, a conduit son peuple en mission pour qu’il construise une nouvelle cathédrale. Mais, comme le prophète, lui aussi a été rappelé par le Seigneur dans la maison du Père avant de voir la cathédrale terminée.

L’ancienne cathédrale du diocèse de Monze avait été construite dans un endroit privilégié, en plein centre-ville. Cependant, à mesure que la ville et la population augmentaient, atteignant aujourd’hui 30.000 habitants, l’évêque s’est rendu compte qu’un nouveau lieu était nécessaire. Lorsque Mgr Hamungole commençait à planifier le projet, il expliquait dans une lettre adressée à «Aide à l'Église en détresse (ACN)» : « La cathédrale actuelle se situe dans le quartier commercial du centre-ville et les nuisances sonores affectent les activités ecclésiales, en particulier lors des grandes célébrations liturgiques. En outre, le terrain est petit, il est donc impossible de construire de nouvelles installations telles qu’un parking pour les voitures et des salles de classe pour la catéchèse dont nous avons également besoin. » .

Par ailleurs, l’ancienne cathédrale n’était pas assez grande pour accueillir toute la population catholique de Monze. « Cela implique que la paroisse doive célébrer quatre messes chaque dimanche », a déclaré l’évêque à «Aide à l'Église en détresse (ACN)». Enfin, il y avait aussi un autre élément important : le désir de promouvoir l’évangélisation : « Avec la croissance et la diffusion rapides des Églises protestantes, nous avons pensé à chercher un lieu et à construire une nouvelle église à la périphérie de la ville, considérant que cela nous aiderait à créer une nouvelle paroisse pour l’évangélisation », a-t-il ajouté.

Le Pape bénit la première pierre
C’est avec ce projet à l’esprit, et fort du soutien de ses fidèles, que Mgr Moses s’est mis au travail. Une campagne de collecte de fonds a été lancée, un terrain a été acheté au gouvernement, et une délégation a rendu visite au Pape François à Rome, qui a béni la première pierre en mars 2017. «Aide à l'Église en détresse (ACN)» s’est également engagée à apporter son aide financière.

Les lenteurs du gouvernement dans l’octroi des permis de construire ainsi que les conséquences des mesures liées à la pandémie de Covid ont retardé la construction de la cathédrale, mais finalement, le samedi 3 septembre, elle a été consacrée. Cependant, Mgr Moses n’a pas pu voir la réalisation du projet qu’il avait initié, car il est décédé du Covid en janvier 2021. A l’occasion de l’inauguration de la cathédrale, Mgr Raphael Mweempwa, actuel évêque de Monze, s’est souvenu de son prédécesseur et a exprimé sa gratitude à tous ceux qui avaient aidé le diocèse à cette époque, y compris «Aide à l'Église en détresse (ACN)».

« Par la grâce de Dieu, les travaux de construction de la nouvelle cathédrale de la Sainte-Trinité dans le diocèse de Monze ont été achevés. Grâce à vos prières et à votre générosité, ce projet a été mené à bien. Nous vous en remercions. Nous vous assurons de nos prières et nous demandons à notre Dieu d’amour de continuer à vous bénir, vous et votre précieux travail », écrit Mgr Mweempwa dans un message adressé aux bienfaiteurs de «Aide à l'Église en détresse (ACN)».