Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Rénovation des locaux pour la pastorale

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Pérou 11/2019
 

La prélature de Chuquibambilla dans le sud du Pérou se situe dans les montagnes à une altitude de 3.000 à 5.000 mètres. La région se caractérise par une grande pauvreté, et les agriculteurs sont confrontés à de la sécheresse et à des sols arides. En outre, les dix années de guerre civile et de terreur de la guérilla intitulée « Chemin lumineux » dans les années 1980 ont laissé de profondes blessures qui n’ont toujours pas guéri. De nombreuses familles sont brisées, la violence physique et psychologique est répandue, il y a beaucoup d’orphelins ainsi que de personnes âgées et de veuves isolées qui ont besoin d’aide. Néanmoins, de nombreux fidèles ont conservé une foi forte, y compris dans les villages de montagne éloignés.

Sur les 100.000 habitants de la prélature de Chuquibambilla, environ 95 pourcents sont catholiques. Les fidèles sont à la charge de 14 prêtres et 21 religieuses qui se rendent jusque dans les villages les plus difficiles d’accès pour assister la population. La population n’a rien à attendre des autorités publiques. C’est de l’Église qu’elle attend de l’aide dans ses besoins spirituels et matériels.

Plus

La région a un besoin urgent de prêtres. L’apostolat des vocations a donc été renforcé ces derniers temps. Cette année, 33 jeunes ont participé au programme en faveur des vocations. Cinq jeunes gens ont intégré l’année de propédeutique (année de préparation au séminaire) d’un autre diocèse, parce que la prélature ne disposait pas des structures adéquates. Il faudrait également faire davantage pour la formation continue des laïcs, en particulier des catéchistes car ils jouent un rôle important dans les villages. Mais il faudrait aussi des propositions pour les familles, qui pourraient ainsi redevenir un terreau fertile pour les vocations religieuses.

Des locaux sont nécessaires pour pouvoir proposer chaque mois des événements dans le cadre de la vocation pastorale et renforcer la formation continue des laïcs. Il y a un bâtiment qui abritait un petit séminaire il y a 45 ans, mais qui a été fermé il y a trente ans et n’a ensuite jamais été remis en état. Nous voudrions soutenir sa rénovation à hauteur de 23.500 euros.

 

Code: 234-07-19