Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Soutien à la pastorale des jeunes

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Pakistan 02/2020
 

Sur les 207 millions d’habitants de la République islamique du Pakistan, la moitié a moins de 25 ans et un tiers a moins de 14 ans. Dans une société composée de musulmans à 97 pourcents, les jeunes chrétiens font face à beaucoup plus de défis que leurs pairs musulmans. Les chrétiens ont peu d’occasions de progresser professionnellement et d’avancer dans la société. 

Les membres des minorités religieuses forment la plus basse classe de la société, la plupart d’entre eux s’engagent comme balayeurs de rue, travailleurs journaliers ou employés de maison. Un nom chrétien peut être suffisant pour ne pas être admis à l’étude. Les non-musulmans ne sont pas considérés comme des citoyens pakistanais à part entière. Même dans les manuels scolaires, ils sont dépeints négativement, et ce qu’apportent les non-musulmans au pays est caché. L’islam se propage dans presque toutes les disciplines enseignées, par exemple dans les sujets des rédactions. Les élèves chrétiens sont insultés, poussés à se convertir à l’islam, et marginalisés. Dans le cas des filles, il y a aussi l’inconvénient de leur sexe. Elles sont doublement discriminées. Les jeunes chrétiennes risquent d’être enlevées et forcées de se marier, ce qui est également associé à une conversion forcée à l’islam.

Plus

L’Église catholique du Pakistan attache donc une grande importance à ce que les jeunes chrétiens apprennent à être fiers de leur foi et à apporter des réponses étayées aux préjugés et à l’ignorance. Beaucoup d’enfants catholiques fréquentent l’une des nombreuses écoles du dimanche, mais les jeunes ont également besoin d’être soutenus et affermis sur leur chemin de foi. C’est pourquoi l’Église a ouvert au Pakistan « l’Année de la Jeunesse » en novembre 2019, qui est célébrée par de nombreuses initiatives.

La Commission de la jeunesse du diocèse de Faisalabad demande un soutien pour ses programmes de pastorale de la jeunesse, dont le but est d’affermir les jeunes femmes et jeunes hommes pour qu’ils soient fermes dans la foi, mais aussi qu’ils trouvent une place appropriée dans la société. L’AED soutient ces initiatives à hauteur de 7.150 euros.