Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Success Story: Les fidèles de Pawe se réjouissent

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Éthiopie 01/2019
 

Leur rêve s’est enfin réalisé : après de nombreuses années d’attente, les fidèles de Pawe, dans le nord-ouest de l’Éthiopie, ont une « véritable » église ! Nos bienfaiteurs les ont aidés, à hauteur de 50.000 euros, à réaliser ce rêve.

Dans le passé, les habitants de la région ont vécu des moments difficiles : au milieu des années 1980, ils avaient été déportés dans le sud du pays par le cruel régime communiste du dictateur Mengistu Hailé Mariam. Ce qui était censé être officiellement une action humanitaire visant à les soulager d’une famine qui à l’époque avait causé des centaines de milliers de morts, était en fait un déplacement de population effectué à grande échelle par la déportation brutale d’environ un million et demi de personnes. Ce sont surtout les personnes âgées, les enfants et les malades qui n’ont pas supporté les rigueurs du voyage et en sont morts.

Plus

À l’époque, 15.000 personnes, dont 3.000 catholiques, ont été déportées à Pawe. Ils se sont retrouvés dans une région inhospitalière, où régnaient la canicule et la sécheresse, et dont ils n’avaient jamais entendu parler. En plus des conditions de vie difficiles, le régime interdisait la pratique de toute religion. Les gens étaient donc abandonnés sans même la consolation des sacrements et d’une vie ecclésiale. Ils ne pouvaient vivre leur foi qu’en secret, car ils risquaient des peines sévères. Mais ils sont restés fidèles à leur foi.

Après la chute du régime, responsable de la mort d’environ 2,5 millions de personnes au total, les fidèles ont à nouveau pu vivre leur foi librement. Ils se sont organisés et ont construit de leur propres mains une chapelle en terre cuite, mais elle s’est hélas effondrée dès le retour de la saison des pluies. Ils ont réessayé encore et encore, mais leurs fonds ne permettaient pas la construction d’une église solide. En outre, les chapelles de terre cuite étaient beaucoup trop petites pour les nombreux fidèles, dont le nombre continue de croître.

Grâce à l’aide de nos bienfaiteurs, ils ont enfin pu construire une église belle et stable où célébrer dignement la messe et pouvoir se rassembler pour prier. Que Dieu bénisse tous ceux qui y ont contribué !