Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Success Story: offrandes de messe pour 19 prêtres

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Brésil 04/2019
 

La communauté catholique Shalom a été fondée au Brésil en 1982. Ses membres sont des jeunes, des familles, des couples mariés et des prêtres, qui vivent ensemble en « communauté de vie » et se mettent au service de l’évangélisation, en particulier de la jeunesse. La célébration quotidienne de la messe, la prière personnelle, la méditation des Saintes Écritures et l’imitation radicale du Christ façonnent la vie de ces membres qui sont aujourd’hui environ 3.000, dans vingt pays.

L’année dernière, AED/ACN a transmis un total de 9.200 euros d’offrandes de messe à 19 prêtres de la communauté qui vivent au Brésil. Les fidèles ont toujours remis des offrandes de messe aux prêtres, c’est-à-dire qu’ils leur ont demandé de célébrer la messe à certaines intentions en leur offrant de l’argent ou d’autres petits cadeaux. Il ne s’agit pas là de « payer » la messe, mais de montrer que nous, chrétiens, sommes des frères et des sœurs, et que nous soutenons et remercions ainsi les prêtres qui annoncent le Christ sans craindre les efforts ni les sacrifices.

Plus

L’un de ces 19 prêtres est le Père Jairo Barbosa Leite (46 ans). Il est membre de la Communauté Shalom depuis 25 ans. En octobre 2015, il est venu voir l’avancement des rénovations dans son église paroissiale. C’est alors qu’il est tombé dans un trou de cinq mètres de profondeur et est devenu paraplégique. Cependant, le Père Jairo ne veut pas parler d’un « malheur » ou d’un « coup du sort ». Il explique : « Bien sûr, j’ai eu un choc quand il est devenu clair que je resterais paralysé pour toujours. Mais j’ai alors compris que ce n’était pas un fardeau, mais une grâce. Beaucoup de gens pensent que l’on ne peut être heureux que lorsque tout se passe bien. Mais je suis heureux et je me sens saisi par la grâce, précisément parce que je sens que je dépends des autres. Je peux même ainsi toucher des gens qui sont éloignés de la foi, parce qu’ils se demandent pourquoi je suis heureux. Je vois cela comme la Providence Divine. Même paralysé dans un fauteuil roulant, je réalise l’utilité du service que je rends par ma vie de prière, mes veillées de prière, la célébration de l’Eucharistie, l’écoute au confessionnal, et les cours que je donne. Je suis heureux de voir que mon sacerdoce est utile à Dieu. Comme il est bon, malgré mes faiblesses et mes péchés, de voir la main de Dieu et son intervention ! »

Au nom de ses confrères, le Père Jairo nous remercie pour les offrandes de messes de nos bienfaiteurs : « Je remercie tous les bienfaiteurs de votre Œuvre  de bienfaisance et témoigne du fait que leur don est un aide pour l’Église et les hommes d’Église qui travaillent dans le monde entier à sauver les âmes ».