Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Une voiture pour la paroisse de Khushpur

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Pakistan 03/2019
 

Le village de Khushpur, qui semble extérieurement insignifiant, est considéré comme le « Vatican du Pakistan », car il est d’une certaine manière le cœur de l’Église catholique au Pakistan. À ce jour, deux évêques, plus de 35 prêtres, plus de 100 religieuses et plusieurs religieux sont issus de la paroisse catholique locale. Depuis 1952, le « Centre national de formation des catéchistes » se trouve aussi à Khushpur. Les catéchistes de tout le pays y sont formés. Shabaz Bhatti, le très catholique ministre des minorités qui avait fait campagne contre la loi sur le blasphème et s’était engagé en faveur d’Asia Bibi, venait lui aussi de Khushpur. Il a été assassiné en mars 2011 par des tirs de mitraillette alors qu’il se rendait à son travail. Il savait que sa vie était en danger, mais était prêt à mourir pour le Christ.

Avec près de 8.000 catholiques, Khushpur, qui se situe à 40 kilomètres au sud de Faisalabad, est le plus grand village presque exclusivement catholique de ce qui est maintenant la « République islamique du Pakistan », où les chrétiens ne représentent qu’une petite minorité exposée à de nombreuses discriminations, agressions et à des problèmes.

Plus

La paroisse est très vivante, et le grand nombre de vocations qui en sont originaires est éloquent. Les fêtes catholiques sont célébrées en grand, en particulier la Fête du Christ Roi, avec une procession qui dure plusieurs heures. Les gens sont fermes dans la foi et participent intensément à l’année liturgique. La prière et les sacrements au quotidien sont très importants pour eux.

Pour la pastorale, il faut absolument une voiture. En effet, la paroisse s’étend sur une grande région dans laquelle les prêtres et les catéchistes ont la charge des fidèles. Il faut rendre visite aux malades et célébrer les offices dans des parties de la paroisse qui sont très éloignées. Il y a par ailleurs différentes activités pastorales pour lesquelles un moyen de transport est d’une urgente nécessité. C’est pourquoi nous voudrions aider la paroisse, à hauteur de 9.000 euros, à s’acheter une voiture pour la pastorale.