Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Une voiture pour les dominicaines de Baranovitchy

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Bélarus 01/2020
 

Dès 1992, immédiatement après la fin de l’Union soviétique, trois dominicaines sont venues de Pologne en Biélorussie et ont commencé leur travail dans la ville de Baranovitchy. Leur exemple a dû être attrayant. En effet, leur communauté religieuse jouit aujourd’hui d’un beau nombre de vocations locales. Actuellement, 18 sœurs sont d’origine biélorusse. D’autres jeunes femmes biélorusses voudraient aussi entrer dans la communauté. En Biélorussie, les dominicaines sont aujourd’hui actives dans quatre localités.

Dans la paroisse catholique de Baranovitchy, une ville de 170.000 habitants, les sœurs accomplissent des services diaconaux, enseignent le catéchisme, travaillent avec les enfants et les adolescents et s’occupent des malades et des personnes âgées. Environ une centaine d’enfants et d’adolescents participent à la catéchèse. Les sœurs préparent également les adultes à recevoir les sacrements. Elles conduisent les personnes âgées et malades à l’église et apportent la communion aux malades, les réconfortent et les aident. Pendant la période de Noël, les dominicaines préparent des paquets-cadeaux qui comportent des vêtements, de la nourriture et des médicaments pour les nécessiteux.

Plus

Les trois sœurs de Baranovitchy disposent d’une petite voiture qui a plus de dix ans, mais pour l’entretenir et la réparer, les travaux demandent de plus en plus d’argent. Or, les sœurs ont urgemment besoin d’un véhicule. En effet, en plus de leurs visites pastorales, elles doivent se rendre à Pinsk, où le diocèse a son siège, pour des journées de retraite et de formation. La distance est de 180 kilomètres. Elles doivent également se rendre dans la maison de formation de leur communauté religieuse à Minsk (située à 190 km), et dans les quatre autres maisons de leur communauté en Biélorussie, situées à une distance pouvant aller jusqu’à 300 kilomètres.

Comme les sœurs ne peuvent pas réunir les fonds nécessaires pour acheter un nouveau véhicule, elles se sont adressées à l’AED avec confiance. Pour leur travail, il serait utile que la nouvelle voiture ait aussi un coffre un peu plus grand, car elles doivent souvent transporter des objets – comme par exemple des colis de Noël. Nous voulons les aider à acheter une nouvelle voiture, par une participation de 10.000 Euros. Les sœurs remercient à l’avance tous leurs bienfaiteurs, et les incluent dans leurs prières !