Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Rénovation d’un presbytère sur l’île de Puná

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Équateur 10/2019
 

L’île de Puná est une île d’environ 900 kilomètres carrés, au sud de la côte équatorienne. Elle compte 7.000 habitants. Il s’agit en fait d’une région pauvre, mais dans un passé récent, le tourisme y a été encouragé. Les habitants vivent de la pêche traditionnelle pratiquée à petite échelle, ou de l’artisanat touristique.

Cette île est importante dans l’histoire de l’Église en Amérique latine, car elle a été le lieu où en 1541 le premier évêque de Cusco, qui fut aussi l’un des premiers évêques d’Amérique latine, a souffert le martyre. L’évangélisation de l’île a une signification particulière pour l’histoire de l’Église locale.

Mais malgré cette longue histoire chrétienne, une paroisse n’y a été érigée qu’en 2018. Elle couvre les 13 villages de l’île. Le Père curé Celso Miguel Montesdeoca Robles voudrait raviver la vie ecclésiale.

Plus

Un certain nombre de choses ont déjà été accomplies : il y a la catéchèse pour les enfants, les adolescents et les adultes, la pastorale des jeunes, et des groupes qui rendent visite aux malades. Le curé voudrait que les chefs de groupe soient mieux formés, et que d’autres personnes se joignent encore à eux. Les sœurs de la Congrégation des « Filles de Marie » aident le curé dans son travail.

Hélas, le presbytère est dans un état pitoyable et a un besoin urgent de rénovation. Dans la région, des secousses sismiques se produisent souvent, endommageant les murs. C’est surtout le tremblement de terre dévastateur de 2016 qui a causé de graves dommages. L’air marin, chargé en nitrates, abime aussi le vieux bâtiment. En outre, il est mal protégé contre les bandits qui maraudent dans la région. Il faut aussi remplacer les anciennes canalisations d’eau et vieux câbles électriques. L’AED voudrait offrir une aide de 14.600 euros pour répondre à l’urgence des travaux de rénovation.