Skip to navigation (Press Enter) Skip to main content (Press Enter)

Une voiture pour une région missionnaire

Donner

Eigener Betrag in CHF

Der eingegebende Betrag ist tiefer als der Mindestbetrag von CHF 1
Bitte rufen Sie uns an für eine Spende über diesen Betrag: 044 297 21 21
CHF
Jeder zusätzliche Franken stärkt den Umweltschutz.
Panama 12/2019
 

Le Rio Congo est la plus jeune des dix zones missionnaires du vicariat apostolique de Darién, situé dans la région frontalière avec la Colombie. 3.500 personnes vivent ici, dispersées dans 38 paroisses. Dix-huit de ces communautés paroissiales ont déjà leur propre chapelle. Dans les 20 autres, les fidèles cherchent à construire une chapelle.

Ici, les gens sont très pauvres. La plupart d’entre eux sont de petits agriculteurs ayant migré de l’intérieur des terres, qui parviennent difficilement à boucler leurs fins de mois en cultivant le riz et la banane. Mais pour eux, la foi est importante. Ils ont en eux un riche trésor de piété populaire. Ils accordent beaucoup d’importance à la fête patronale. Afin de faire de cette fête un événement qui affermisse et approfondisse la foi, le diocèse a lancé il y a quelques années une campagne d’évangélisation :

Après chacune des fêtes patronales, un groupe d’évangélisateurs rend visite aux fidèles chez eux et leur parle de l’Évangile et de la foi. Le travail des catéchistes, qui soutiennent la vie de l’Église même quand les deux prêtres en charge de cette grande région ne peuvent pas venir, est également indispensable. 

Plus

Les prêtres se rendent régulièrement dans les paroisses pour célébrer la messe et administrer les sacrements. Les fidèles aspirent à leur visite et l’attendent avec impatience. Cependant, la plupart des localités ne sont accessibles qu’entre janvier et avril, car ce n’est qu’à ce moment-là que les routes sont praticables. Le reste de l’année, les rivières sortent de leur lit à cause des fortes pluies, et les routes de cette région en partie vallonnée se transforment en toboggans potentiellement mortels. Mais de toute façon, les prêtres ne disposent que d’une vieille voiture qui n’est plus en mesure de faire face au mauvais état des routes et qui doit être remplacée de toute urgence. L’AED a promis 20.800 Euros pour un véhicule tout-terrain, afin que les fidèles de la zone missionnaire de Rio Congo puissent être mieux et plus intensément pris en charge. Qui les aidera ?